ERP Cloud, SaaS multi ou mono-tenant : quelles différences ?

Novembre 2021 Cloud

Les entreprises cherchent aujourd’hui à se recentrer au maximum sur leur cœur de métier, notamment en réduisant la charge de maintenance de leurs applicatifs. L’ERP ne fait pas exception à cette tendance, d’autant plus qu’il constitue une solution vaste qui s’intègre à tout le système de l’entreprise. Toutefois, il importe de faire le distinguo entre un ERP Cloud, un ERP SaaS multi-tenant et un ERP SaaS mono-tenant afin de s’équiper de la solution appropriée à l’objectif et au profil de l’entreprise.

ERP dans le Cloud

Tous les ERP dans le Cloud ne se valent pas, et il importe de faire la différence entre un ERP historique migré dans le Cloud, et un ERP (re)développé spécifiquement pour le Cloud dans un modèle SaaS.  

Migrer un ERP jusque-là on-premise chez un hébergeur permet aux utilisateurs d’y accéder en ligne. Toutefois, quand la technologie de l’ERP reste la même que sa version on-premise, non conçue pour le Cloud, les bénéfices s’avèrent limités. Le déploiement reste similaire à ce qui se fait sur site — en synthèse, il s’agit de répliquer le déploiement on-premise sur les serveurs de l’hébergeur. La gestion des environnements reste la même, sans plus de souplesse ni d’automatisation.

Quand l’objectif vise la simplification et une valeur ajoutée dans la gestion de l’ERP, ce type de migration dans le Cloud n’offre pas tous les avantages d’un ERP dont la technologie est conçue pour le Cloud. C’est pourquoi, si votre éditeur se contente de migrer son ERP dans le Cloud tel quel, préférez un éditeur qui développe une version de son ERP réellement conçue pour le Cloud et le modèle SaaS

L’ERP SaaS pour tirer le meilleur parti du Cloud

Un ERP SaaS offre une réelle alternative au déploiement on-premise. Il apporte la solution idéale dans une démarche qui cherche à supprimer la charge de gestion des services (temps humain et coûts) et à favoriser un recentrage sur le cœur de métier.
Dans le modèle SaaS, l’éditeur de l’ERP fait évoluer son ERP vers une technologie prête pour le Cloud – autrement dit, capable de livrer des services supplémentaires par rapport à une solution simplement migrée dans le Cloud. L’infrastructure est mise à disposition par un fournisseur de Cloud public, spécialiste en la matière. L’éditeur peut alors faire jouer différentes modalités et options de l’infrastructure pour proposer une solution multi ou mono-tenant – soit mutualisée entre plusieurs clients, ou dédiée à un seul client. 

Les avantages d’un ERP SaaS

  • La souplesse : l’ERP SaaS permet un déploiement beaucoup plus souple qu’une solution simplement migrée dans le Cloud. En effet, la technologie d’un ERP SaaS se prête à l’automatisation et à la gestion d’un parc de multiples déploiements, que ceux-ci soient dédiés à une entreprise, ou mutualisés. Entre autres, un ERP SaaS épargne à l’entreprise les mises à jour manuelles des environnements qui sont prises en charge et automatisées par l’éditeur.  
  • La haute disponibilité : la spécificité d’un ERP SaaS tient à sa technologie parée contre les interruptions. Alors que la disponibilité d’un « simple » ERP Cloud peut s’avérer chère et complexe, celle d’un ERP SaaS tire parti de l’infrastructure du Cloud public sur laquelle il s’appuie. Notamment, l’éditeur peut prévoir d’utiliser différents sites d’hébergement mis à disposition par son fournisseur Cloud, avec une réplication des données sur au moins un site secondaire. La garantie d’une prise de relais transparente pour l’utilisateur, si le site principal sous-jacent à l’ERP SaaS connaît un problème ou une interruption. 
  • Des charges bien plus légères : d’une part, la charge financière pour accéder à un ERP SaaS se cantonne à l’abonnement mensuel tout compris, qui entre dans les charges opérationnelles (OPEX). L’entreprise évite donc un investissement initial de capital (CAPEX) incontournable dans le modèle on-premise où il faut acheter licences et matériel. D’autre part, l’entreprise n’a aucune ressource à allouer à la maintenance de son ERP. Grâce au modèle d’infogérance inclus dans le SaaS, l’ensemble de la gestion du SI est externalisé auprès de l’éditeur qui assure la sécurité, la mise à jour et la disponibilité de l’ERP. 

ERP SaaS mono ou multi-tenant ?

L’offre d’ERP SaaS inclut les deux modèles, y compris un mix avec une infrastructure multi-tenant, mais un applicatif mono-tenant.

Cloud mono-tenant VS Cloud multi-tenant

Dans le modèle ERP SaaS multi-tenant : un seul déploiement, un seul applicatif et un seul moteur de bases de données mutualisés entre différents utilisateurs, et partitionnés entre eux. Le modèle prévoit une solide sécurité avec un cloisonnement hermétique entre différentes entreprises et différents utilisateurs, notamment grâce à une gestion fine des accès. Ainsi, chacun n’accède qu’à sa « part » d’applicatif. Les utilisateurs ont en commun le cycle de vie de l’applicatif : mises à jour et nouvelles versions sont gérées par l’éditeur, au même moment pour tout le monde. De même, la mise à disposition d’un environnement de test similaire à la production pour valider les nouvelles versions s’effectue sur la même période pour tous. Les utilisateurs doivent donc s’organiser en fonction de ce timing pour tester les nouvelles versions et s’assurer de leur compatibilité avec leurs processus.

La personnalisation de l’applicatif par utilisateur peut se faire sur différents axes dans le modèle multi-tenant. Toutefois, le bouquet de paramètres reste le même pour tous les utilisateurs, sans possibilité de créer un axe de personnalisation unique pour une entreprise.

Dans le modèle ERP SaaS mono-tenant : un déploiement, un applicatif et un moteur de base de données pour une seule entreprise. L’intérêt du mono-tenant réside dans une gestion privilégiée de l’applicatif. Notamment, le rythme des mises à jour et des lancements de nouvelles versions s’adapte au client. Celui-ci garde donc la main sur la cadence du cycle de vie de son ERP. Il dispose aussi d’une plus grande liberté pour utiliser les environnements de test au moment qui lui conviennent. Un confort supplémentaire pour éviter tout problème avec de nouvelles versions sur des processus complexes dans des domaines critiques pour l’activité. 

En termes de personnalisation, un ERP SaaS mono-tenant permet d’aller beaucoup plus loin. L’éditeur peut faire des développements sur mesure pour étendre la solution. Exemple : créer une fonctionnalité qui connecte une balance sur site client à l’ERP, avec transmission automatique des pesées. Ce genre de fonctionnalité très spécifique à une entreprise donnée reste accessible en mono-tenant.

Comment choisir le bon ERP SaaS ?

1er critère : profil de l’entreprise

Tout dépend si les processus de l’entreprise sont bien établis, sans complexité extrême sur des domaines stratégiques. Dans ce cas, un ERP multi-tenant peut répondre à ses besoins de gestion. Par contre, le mono-tenant est fortement conseillé pour les processus complexes. Dans ces cas de figure, il est important de bénéficier d’un temps pour valider la conformité des mises à jour et nouvelles versions. Autre profil d’utilisateur : un groupe multi-société auquel un déploiement mono-tenant permet de synchroniser les processus de montée de version de ses différentes entités.

2e critère : richesse des services et maturité de la solution

Un ERP SaaS s’accompagne de services proposés par l’éditeur. Outre la mise à disposition d’un environnement de test de montée en version, quels sont les autres services proposés ? Plus la solution est mature, plus son offre de service sera étoffée. Par exemple, elle inclura la supervision, l’authentification forte, la Business Intelligence (BI). Et les utilisateurs doivent pouvoir accéder facilement à ces capacités supplémentaires, en prenant simplement la licence concernée. De plus, l’éditeur va faire évoluer ces services en leur allouant de nouvelles fonctionnalités au fil du temps pour devancer les besoins de ses clients.

3e critère :  la disponibilité

Censée être de haut niveau, la disponibilité d’un ERP SaaS se vérifie auprès de l’éditeur : utilise-t-il bien plusieurs régions d’hébergement de son fournisseur de Cloud ? La gestion de la disponibilité de l’ERP par son éditeur doit en effet apporter des garanties, notamment en termes de site secondaire.

4e critère : extensibilité de la solution

La capacité d’intégration de l’ERP avec d’autres solutions Cloud ou SaaS de l’entreprise doit être vérifiée. En effet, un ERP SaaS doit pouvoir communiquer par services web avec les autres solutions, et ce, en maintenant les normes de sécurité en place.  

Un ERP SaaS apporte ainsi tous les avantages du Cloud parmi lesquels la souplesse, l’automatisation, la simplification, la sécurité (sauvegardes via la réplication des données, meilleure protection contre les cyberattaques…). S’y ajoutent des coûts moindres, tant en ressources de maintenance et matérielles, que pécuniaires grâce à un prix par abonnement mensuel tout inclus. C’est pourquoi il est de plus en plus adopté par les entreprises et promet de gagner du terrain sur le marché des ERP à l’avenir.

 

Vous souhaitez comprendre la place que tient un ERP dans les enjeux du Cloud 2021  ?
Téléchargez gratuitement notre guide : "ERP Cloud 2021 : État des lieux technologique & financier pour les PME"

Articles related

Ces articles pourraient vous intéresser