Euclide Industrie : un élément structurant pour la consolidation d'un groupe de PME multi-sites

Parce qu’il leur fallait déployer un ERP évolutif, flexible, personnalisable, capable d’assurer une gestion multi-sites et multi-activités, le groupe de PME EUCLIDE INDUSTRIE, a choisi avec succès Sylob pour moderniser son outil de production. Entretien avec Sébastien Jain, Vice-président d’Euclide Industrie.

Un mot sur Euclide Industrie ?

Sébastien Jain : Nous sommes un groupe français de 230 personnes. Nous regroupons 5 PME de sous-traitance industrielle, à tailles humaines, spécialisées dans l’usinage pour la production de pièces mécaniques complexes, que ce soit pour la fabrication de prototypes, petites et moyennes séries. Nous sommes pluridisciplinaires, pluri-activités et pluri-compétences et adressons, les secteurs de l’aéronautique, de l’espace, de la défense, 
de l’énergie, des biens d’équipements, de l’outillage et du médical. Au niveau du système d’information, nous avons très vite compris qu’il nous fallait trouver un ERP qui nous ressemble, c’est-à-dire qui nous offre une vision de groupe pour consolider et développer des processus et des procédures standardisés.

Pourquoi avoir choisi Sylob pour structurer l’ensemble de votre organisation ?

S. J. : En bâtissant et en consolidant le groupe, nous avons rencontré des difficultés réelles de langage commun entre les cinq entités, notamment sur le reporting, l’accès et la justesse de l’information. Nous avons rapidement perçu la capacité de l’ERP Sylob à s’adapter à des activités de sous-traitance, et tout autant à des groupes structurés. Nous avons commencé à moderniser le SI en déployant Sylob 5 sur une des entités du groupe. 
Nous avons ensuite migré vers Sylob 9 et sa version 6 afin de nous doter d’une organisation multi-sociétés, avec centralisation et unification des données dans une base unique, avec un référentiel commun. Grâce à Sylob, nous avons aujourd’hui mis en place des indicateurs communs entre nos différents sites, indispensables pour que les managers utilisent les mêmes grilles d’analyse. C’est également le cas au niveau des opérateurs et du management intermédiaire qui échangent autour des mêmes bases, avec un langage commun.

D’un point de vue pratique, qu’est-ce que Sylob vous a apporté ?

S. J. : Il a été incontestablement un élément structurant pour le maillage de nos différents sites et pour le développement des projets. Sylob est devenu aujourd’hui le cœur de notre système d’information. Non content d’être évolutif, moderne et sécurisé, il est collaboratif et permet de croiser les données avec d’autres systèmes connexes que nous utilisons : MES, logiciel de remontée des états machine, logiciel de gestion des outils coupants, logiciel de pointage des temps de présence, outil de dématérialisation de facture… Cet ERP est idéal pour structurer les processus et la production pour franchir le pas de la digitalisation.

Euclide 1

Voyez-vous des fonctionnalités ou des éléments qui se dégagent plus que les autres ?

S. J. : C’est un outil personnalisable et qui nous laisse beaucoup d’autonomie dans la conduite de l’évolution des applications et dans l’adaptation à nos processus industriels. Il est également doté d’un système de requêtes intégrées très efficace. Un autre point important qui nous a particulièrement séduits, c’est le full web, qui offre la possibilité de travailler en ligne, de n’importe quel endroit. Cela a considérablement facilité le déploiement et l’exploitation de l’outil. Et surtout, cela nous a fait gagner énormément de temps en déploiement et en coûts. Avec la nouvelle version 6 de Sylob 9, nous avons franchi un cap dans le pilotage de l’entreprise grâce aux indicateurs et tableaux de bord avec la possibilité de filtrer par site ou secteur de production.

En termes de gains ?

S. J. : Si l’on mesure le retour sur investissement au niveau des équipes de management de l’entreprise, il représente un gain de deux à trois heures cumulées par semaine pour l’accès aux données en temps réel ainsi que le partage de l’information. Pour les équipes opérationnelles qui réalisent les devis et renseignent la base de production, c’est aujourd’hui un gain d’une heure par utilisateur et par jour. Sur certains postes, le gain de temps est plus important, même s’il reste encore difficile à mesurer. Là où nous sommes particulièrement gagnants, c’est sur l’accès à une information plus juste pour tout le monde.

Article extrait de l'Usine Nouvelle 3697 de septembre 2021