L'entreprise

Fabrication de cadres de vélos en carbone – Installée à Nevers, où sont réalisées la conception et le développement des produits, LOOK est aujourd’hui le leader mondial de la pédale automatique route – 450 personnes

Un cabinet extérieur nous a aidés à établir notre cahier des charges ainsi qu’à réaliser l’appel d’offres auprès de différents éditeurs d’ERP. Sur le choix des trois finalistes, SYLOB était clairement celui qui répondait au plus près à nos exigences. En effet, notre outil devait tenir compte de nos impératifs économiques en étant multi-sociétés et multi-sites avec notamment nos sous-traitants répartis dans le monde entier. Il devait également permettre de gérer la conception et la fabrication de vélos « sur mesure » et « à la demande »
Gilles Cartet - Directeur industriel, LOOK CYCLE INTERNATIONAL

« Look Cycle » choisit Sylob 9 pour s’adapter à l’évolution d’un marché très dynamique

Look Cycle : une PME internationale indépendante de 450 personnes et réalisant un CA de l’ordre de 37 M d’Euros

Look Cycle International conçoit, fabrique et commercialise deux types de produits : les pédales automatiques, marché sur lequel l’entreprise est leader au niveau mondial, et les produits carbone dont elle est l’inventeur (cadres, fourches, vélos). Au total, Look Cycle produit annuellement 20 000 vélos et 500 000 paires de pédales automatiques distribuées dans le monde entier.

Alors que la majorité des vélos dans le monde est fabriquée en Asie à partir de 5 modèles de base, Look Cycle a choisi de maîtriser fabrication de la plus grande partie de ses vélos haut de gamme en carbone. L’effectif de 450 personnes est réparti entre le Siège Social à Nevers, un deuxième site de fabrication en Tunisie où tout ce qui est « carbone » est fait à la main et deux filiales situées en Italie et aux Etats-Unis. Elle a réalisé tout récemment l’acquisition d’une nouvelle société dans le domaine de l’équitation. Son bureau d’études d’une dizaine d’ingénieurs représente une part importante de sa recherche constante d’innovation ; « Avec un marché en pleine évolution et une société qui s’est beaucoup développée, notre ERP de plus de 10 ans ne répondait plus à nos attentes. Nous devions trouver un outil beaucoup plus adapté à nos exigences économiques et à notre besoin de réactivité » précise Gilles Cartet son Directeur Industriel.

 Sylob 9 : un choix répondant à toutes les exigences de « Look Cycle International »

« Un cabinet extérieur nous a aidés à établir notre cahier des charges ainsi qu’à réaliser l’appel d’offres auprès de différents éditeurs d’ERP. Sur le choix des trois finalistes,  SYLOB était clairement celui qui répondait au plus près à nos exigences. En effet, notre outil devait tenir compte de nos impératifs économiques en étant multi-sociétés et multi-sites avec notamment nos sous-traitants répartis dans le monde entier. Il devait également permettre de gérer la conception et la fabrication  de vélos « sur mesure » et « à la demande » affirme Gilles Cartet.

Après la signature qui a eu lieu fin 2010, l’audit des besoins réalisé par SYLOB a révélé que la mise en œuvre du progiciel ERP Sylob 9, doté de nouveautés technologiques telles que le portail e-sylob9, ou le configurateur de données, permettrait d’éviter le développement de spécifiques. « Les variantes de fabrication notamment des vélos étant très nombreuses, cadre, taille, couleurs, choix des équipements,…l’outil Sylob 9 va permettre à partir d’une base de données web connues, de constituer le vélo selon les souhaits de l’utilisateur, de suivre sa fabrication à distance via le web et de raccourcir les délais de fabrication de 6 mois à 6 semaines » précise Gilles Cartet.

Actuellement un groupe projet d’une dizaine de personnes suivent la formation sur l’outil et travaillent au paramétrage de la solution, pour la déployer ensuite auprès des 80 utilisateurs finaux.

Ce groupe est constitué de représentants des principaux services : le responsable production, le responsable logistique, deux  informaticiens, le responsable qualité, la personne en charge des données techniques, la responsable télévente, le responsable du site de fabrication en Tunisie et enfin,  le responsable financier,

« Nous attendons également une nette amélioration de notre gestion de production et commerciale. En effet le passage du code barre à la RFID va nous permettre une meilleure maîtrise de la gestion des stocks et de nos en-cours.  Nous serons aussi en mesure de suivre sur le web le carnet de commande et la mise à disposition des produits ». Conclut Gilles Cartet