Les fonctionnalités indispensables d’une gestion de production

Julien December 2017
Blog

Avez vous besoin d’une GPAO ?

L’acronyme GPAO signifie Gestion de Production Assistée par Ordinateur. L’objectif d’une GPAO est de maîtriser et d’optimiser votre processus de production.
Une TPE, PME ou ETI industrielle doit répondre à des exigences toujours plus élevées de délai, de qualité et de prix, tout en innovant et restant compétitive. 

Pour une entreprise ayant une activité industrielle, il est donc impératif de maîtriser les différents constituants du flux de production. Quel que soit le mode de fabrication, à la commande, sur stock ou à l’affaire, répondre aux demandes de ses clients exige la prise en compte et la coordination de multiples informations et paramètres.  

Lancer un produit en fabrication, implique d’avoir au préalable, anticipé la disponibilité des composants/matières, des outillages/machines, des opérateurs.
 

Gestion de production, les 7 fonctions essentielles

Un logiciel de gestion de production regroupe un ensemble de fonctionnalités qui permettent de coordonner et synchroniser les différentes activités pour gérer le cycle de production d’un produit. Voyons en détails les fonctionnalités clés d’une gestion de production

1. Les données techniques

L'élaboration des nomenclatures (quantité de composant nécessaire, % de rebuts prévisionnels, criticité par composant...) et des gammes de fabrication (temps prévu de fabrication et de réglage, temps d’attente, ressources nécessaires) est une étape fondamentale au bon fonctionnement de votre GPAO, car ces données serviront de base au calcul des besoins et à la planification.

2. Le Calcul des Besoins Nets 

Le calcul des besoins, coeur du MRP2, permet de déterminer les quantités et le moment auquel il faut approvisionner et lancer pour assurer la production. Il propose des suggestions d’approvisionnement en matières et composants, et des suggestions d’OF (Ordres de Fabrication).
Le CBN prend en compte les commandes clients, les prévisions provenant du PIC (Plan Industriel et Commercial) ou du PDP (Plan Directeur de Production) et les stocks.

3. Gestion des Achats et des Stocks

La gestion des achats gère le flux achat depuis les consultations de prix jusqu’aux règlements fournisseurs. Cela intègre notamment les règles de gestion définies avec les fournisseurs : quantités économiques, délais de réapprovisionnement et de transport, conditionnements, tarification...
La gestion des stocks permet de visualiser le stock réel et prévisionnel à date, de prendre en compte les numéros de lots ou de séries, de mesurer la rotation des produits (FIFO, LIFO, FEFO…) 

4. La planification de production

La planification consiste à positionner dans le temps les fabrications à réaliser de façon globale (plan de charge) ou détaillée (ordonnancement) pour vérifier l’adéquation entre les charges et les capacités des moyens de production et ainsi s’assurer du respect des délais.

5. Le suivi de fabrication et la traçabilité 

Le suivi de production ou suivi d'atelier permet de maîtriser et optimiser toutes les étapes de votre production. Il est important de pouvoir mesurer les consommations des matières et composants, de contrôler l’avancement des produits en fabrication et d’assurer la traçabilité complète des productions. 
Il sert également à maîtriser la performance des installations au travers d'indicateurs de performance et de qualité comme le TRS.

6. La gestion des coûts 

Il est important d’avoir une parfaite maitrise de ses coûts comme par exemple : le calcul des coûts réels à partir des informations enregistrées en fabrication, le calcul des marges ou encore l’identification des écarts et de leurs origines par rapport aux coûts prévisionnels. 

Des fonctionnalités avancées peuvent permettent d’aller plus loin avec une analyse des coûts par ordre de fabrication (OF), client, type de produit, commande, affaire, etc… 

7. Business Intelligence 

Les indicateurs de pilotage sont primordiaux. Qu’ils soient sous forme synthétique ou détaillée, faire parvenir la bonne information à la bonne personne en temps réel est un enjeu majeur pour la prise de décision dans une entreprise industrielle. 
Quelques exemples d’indicateurs de production

  • Productivité des opérateurs d’atelier  
  • Productivité de vos machines (TRS)
  • Analyse et ajustement de vos gammes et nomenclatures en fonction des déclarations d”atelier
  • Marge et gestion des coûts par produit, client...

 

L’ERP démultiplie la puissance de la GPAO

Au cœur des ERP industriels, la GPAO est intégrée à l’ensemble des fonctionnalités (Commercial, Finance, SAV, Logistique...), vous permettant d’aller beaucoup plus loin en terme de gestion et de productivité. 

D’ailleurs les ERP industriels comme Sylob, intègrent des fonctionnalités plus poussées y compris sur la partie GPAO pour répondre aux demandes les plus exigeantes : simplification des saisies par code à barre, QR, RFID, …, ordonnancement automatique à capacité finie, dématérialisation des OF pour un atelier sans papier, etc ...  

L’ERP permet alors à tous les acteurs de partager un même référentiel et de communiquer avec des applicatifs métiers tels que CAO, transstockeurs, Mobilité, Interfaces CAO / PDM / PLM, MES, SPC (qualité atelier)...  

Les éléments qui feront la différence dans votre choix

Il existe un grand nombre de logiciels de GPAO ou ERP sur le marché, soyez vigilant sur les points suivants :

  • Travailler avec un éditeur et intégrateur ayant une forte expertise industrielle 
  • Implémenter un logiciel ERP industriel pré paramétré (Rapidité et facilité d'ingration pour les TPE/PME) 
  • Des fonctionnalités de planification pragmatiques et intuitives (Ce qui est rare) 

 

Choix ERP Guide

Last articles

Les derniers articles du Blog